Nationale 10 page 30b

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

2 commentaires

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

Eh bien ! Impressionnant ! Aussi à l'aise dans les scènes d'action, le dessin des foules, des éléments d'architectures, etc.

On s'ennuie avec l'héroïne dans ces réunions interminables où jargonne Marie Cathement pour vendre son projet de ville nouvelle tout aussi bien que dans ces soirées protocolaires où la bourgeoisie locale grignote des petits fours tandis que le service d'ordre bas du caisson rêve de sexe et de castagne !

C'est effectivement une BD sur l'ennui, sur ce qu'il se passe quand on n'est à sa place nulle part et qu'on finit par collaborer à tout parce qu'il faut bien bouffer et qu'on a perdu l'habitude de rêver.

C'est une histoire terrible qui rend compte du sordide temps présent : car le frontisme municipal, c'est maintenant ! Tu réagissais sans doute il y a 15 ans à l'arrivée du FN dans 3 ou 4 communes au milieu des années 1990. Tu stigmatisais les arrangements entre notables et notait les luttes des clans pour l'argent et le pouvoir. Rien n'a changé. C'est peut être même pire. Le cynisme a encore augmenté. L'idéologie tourne à vide, la com dirige le monde !

Bravo pour cette BD qui n'a pas pris une ride et donne la preuve d'une maturité sans faille dans un exercice de pur noir et blanc !

2 avril 2014

jean-yves a dit :

Merci !

Le noir et blanc est dû au fait qu'à l'époque … je n'avais que la photocopieuse pour diffuser ma BD !

Je ne m'étais non plus pas mis à Photoshop.

3 avril 2014

Poster un commentaire :